Retour à l’Accueil

dog6-171x118Un maitre citoyen pour un chien citadin !    dog7-140x118

1) Le maître doit toujours avoir plusieurs sacs plastique sur lui pour ramasser les déjections de son chien et aussi pour pouvoir dépanner un maître qui aurait oublié de s’en prémunir. Le distributeur de sac à crotte vide ne doit pas être un argument pour laisser les matières de son chien par terre, d’autres solutions existent et c’est au maître responsable d’en chercher.

2) Quand le maître citoyen propose un sac à un autre maître pour le responsabiliser en douceur sur le ramassage des déjections, il se doit de rester aimable et ne doit en aucun cas jouer les justiciers.

3) En ville, les chiens doivent être tenus en laisse. Certaines personnes ont peur des chiens et bien que le vôtre soit gentil, la phobie est difficilement maîtrisable. De plus, des faits inattendus peuvent se produire (vélo à vive allure sur le trottoir, chat traversant la route, bruit d’un marteau piqueur…). Sans laisse, vous ne pourriez peut être pas maîtriser votre chien. Aussi, vous devez montrer l’exemple.

4) Le maître doit accepter que certains individus n’apprécient pas les chiens sans chercher à les stigmatiser. Chacun est libre de ses choix. On peut très bien ne pas aimer les chiens et être sympathique socialement. L’un n’empêche pas l’autre. La tolérance et le respect doivent être nos valeurs.

5) Le maître doit toujours maîtriser son chien qui ne doit pas sauter sur d’autres personnes, même si son intention est ludique.

6) Le chien doit savoir faire abstraction de ses congénères dans la rue, sans partir dans l’hystérie ou l’exubérance à chaque rencontre.

7) Le chien doit savoir se tenir tranquille près du maître quand celui-ci s’arrête dans la rue pour discuter.

8) Le chien doit connaître l’ordre «assis» et pouvoir y obéir.

9) Au domicile, le maître est libre d’avoir la vie qu’il désire avec son chien à condition que celle-ci ne devienne pas une nuisance pour autrui (aboiements par exemple).

10) Le maître citoyen doit tenter de convaincre d’autres maîtres de se joindre à notre cause, sans agressivité et toujours dans le respect et la sympathie.

La persévérance, la tolérance et notre volonté d’aboutir à la responsabilisation des maîtres seront les grandes forces de notre réussite.
dog1-120x118

Retour à l’Accueil